( 26 octobre, 2010 )

R E F U G E S

Mon nouveau recueil de poésie  est sorti,    « REFUGES »   sous la forme de sonnets et illustré par Monica Cattanéo 

les avons nous entendues, récitées, retenues, toutes ces rimes dont l’écho résonne en nous pour toujours !

Est-il possible de répondre à l’interrogation d’Alphonse de Lamartine, dans « Le Lac »

« Ne pourrons-nous jamais sur l’océan des âges

 Jeter l’ancre un seul jour ? »

Progression singulière d’une vie dont chaque étape, par sa couleur et son univers particuliers, nous invite à faire une pause, dans le libre choix d’un temps  qu’on voudra bien s’accorder.

 pour se le procurer,  faire la demande par courrier :    Marie Jo Thabuis

 40, rue de la Halle, 74800 LA ROCHE S/FORON

 prix du recueil port inclus : 14,50 €  (à régler par chèque joint à la demande).

Publié dans Non classé par
Poster un commentaire
( 12 janvier, 2010 )

L’ARBRE (extrait du recueil « Refuges »

Ancrage végétal aux nuances subtiles,

Mouvances et couleurs des changeantes saisons,

De malicieux gamins y faisaient leur maison

Comme on grée un vaisseau pour de lointaines îles.

 

Expéditions risquées sur des eaux versatiles,

Pirates aux galions gonflés de cargaison,

Tempêtes pour de faux, au coeur des frondaisons,

L’orage s’achevait, tout devenait tranquille…

 

Vous en souvenez-vous de ces hautes cabanes

Où des gosses rêvaient d’un monde fabuleux,

Inventeurs du voyage à l’orée de leurs yeux ?

 

Nous étions ces enfants traversant des savanes

Aux fauves de peluche dont les feulements

Et les rugissements faisaient peur même au vent !

 

( 19 novembre, 2009 )

LE MASQUE (extrait du recueil « Refuges »)

Je suis ce que je suis, mais savez-vous qui passe ?

Vous pensez reconnaître jouant de son loup,

Arlequin ou Pierrot, Colombine à l’air doux,

Ou alors est-ce un clown à tournure cocasse !

 

Je cache ma figure et vous regarde en face,

Derrière mon velours j’ai beaucoup de bagou,

Mais à la vérité j’ai un peu peur de vous,

Je sais que vous aimez les êtres plein d’audace

 

Il faut faire des mines pour plaire et chercher

A séduire le monde en quelque pitrerie,

Et nul ne s’aperçoit de mon coeur en charpie.

 

Rigide est mon sourire en papier à mâcher,

Jamais sur mon vernis peut-on voir une larme,

Car ma joie et ma peine ont leur écran de charme.

 

 

( 6 novembre, 2009 )

Aux visiteurs

Toi  qui  passe  ici,  en curieux  ou  en  ami,

laisse  derrière  toi,  une  petite  trace,  un petit mot

pour  me  dire  que  tu  es venu….

Publié dans Non classé par
Poster un commentaire
|